Études longitudinales : comment suivre vos performances à long terme

Un sondage, c'est un peu comme une photo : il vous permet de tirer des conclusions sur un moment, un lieu et un groupe de personnes donnés. Bien souvent, c’est tout ce dont vous avez besoin.

Mais parfois, vous voudrez aussi comprendre comment évoluent les personnes que vous interrogez. Dans ce cas, un seul sondage ne suffit pas. Vous devez en envoyer régulièrement pour suivre l'évolution des tendances et les comprendre.

Pour savoir comment les opinions changent, deux méthodes s'offrent à vous. Tout d’abord, les benchmarks ou études comparatives : vous posez à plusieurs groupes de personnes la même question à différentes échéances pour étudier l'évolution de leurs points de vue. La deuxième méthode, qui est aussi l'objet de cet article, est l'étude longitudinale.

Lorsque vous réalisez une étude ou un sondage longitudinal, vous suivez le même groupe de personnes sur une longue période, pendant des semaines, des mois ou même des années.

Cette méthode diffère d’un sondage transversal, où chacun des participants ne répond au sondage qu’une seule fois, mais avec un sondage qui se répète dans le temps pour recueillir des données de référence.

Alors, pourquoi effectuer une étude longitudinale ? À l’instar de cette étude qui a débuté en 1968 et se poursuit encore aujourd’hui, peut-être voulez-vous suivre l’évolution des participants tout au long de leur vie, afin de tirer des conclusions précises à partir d’un groupe homogène.

Vous n'avez peut-être pas l’intention d’effectuer une étude sur plusieurs décennies. Pourtant, répéter les mêmes sondages et suivre l'évolution des comportements des participants présente des avantages indéniables. Lorsque vous interrogez les mêmes personnes plusieurs fois, vous effectuez ce que l'on appelle aussi un sondage par panel.

Imaginons par exemple que vous êtes un professionnel du marketing et que vous souhaitez savoir comment vos lecteurs réagiront à un nouveau format de newsletter par email.

Plutôt que d'envoyer à vos lecteurs un sondage après avoir modifié le design de votre newsletter, envoyez-leur un sondage en amont pour leur demander ce qu'ils aiment et ce qu'ils n'aiment pas dans le design actuel (en d'autres termes, créez un test de concept). Vous pouvez même fonder votre nouveau design sur leurs commentaires.

Envoyez-leur ensuite un sondage de suivi une fois qu'ils ont reçu la nouvelle newsletter. Étant donné que vous interrogez les mêmes personnes, vous pouvez comparer leurs réactions vis-à-vis des deux designs. Même les plus petites évolutions seront statistiquement significatives. Si vous avez décidé d'effectuer deux sondages transversaux avec différents groupes de personnes, les différences devront être plus importantes pour être significatives.

Si vous effectuez des modifications suite aux commentaires de vos lecteurs, vous pourrez continuer à affiner votre design et vous assurer que le score de satisfaction ne descend pas en dessous de celui associé à votre ancien design.

Atteindre votre population cible
Des millions de personnes qualifiées sont prêtes à prendre part à votre sondage.
En savoir plus

Répéter des sondages avec le même panel fonctionne bien lorsque vous cherchez à identifier les changements d'attitude et de comportement chez les participants. Mais parfois, il est impossible de sonder à plusieurs reprises les mêmes personnes.

Dans notre exemple, même si vous envoyez une newsletter au même groupe, les gens peuvent se désabonner de la newsletter, et de nouveaux lecteurs vont s'inscrire.

Vous passez alors à ce que l'on appelle un sondage par panel rotatif. Il vous faut simplement renouveler graduellement votre échantillon d'origine en éliminant une partie du sondage, et en les remplaçant par de nouveaux lecteurs. Ici, vous pourriez facilement savoir quels membres de votre liste de diffusion répondent à vos sondages.

Votre sondage vous fournira ainsi une bonne estimation de l'opinion de tous vos lecteurs, anciens ou nouveaux, tout en enregistrant l'évolution de l'opinion du même groupe de personnes.

Voici trois conseils à garder à l'esprit lorsque vous créez une étude longitudinale :

  1. Il est préférable de conserver les mêmes questions dans tous les sondages. Des études ont montré que modifier la formulation d'une question peut entraîner des réponses très différentes, même auprès des mêmes personnes. Aussi, pour pouvoir étudier le plus précisément possible l'évolution des tendances, mieux vaut poser les mêmes questions chaque fois que vous réitérez un sondage.
  2. Si vous comptez effectuer un sondage par panel, n'oubliez pas que toutes les personnes ayant répondu au premier sondage ne répondront pas au deuxième. Ainsi, si vous effectuez un sondage par panel dans lequel vous interrogez à trois reprises le même groupe de personnes et souhaitez qu’au moins 1 000 répondent à votre troisième sondage, vous devrez interroger plus de 1 000 personnes pour votre premier sondage afin de compenser les personnes qui ne répondront probablement pas à vos deuxième et troisième sondages.
  3. Déterminez la fréquence de votre sondage. Si vous effectuez des sondages trop rapprochés, vous risquez de gaspiller inutilement des ressources, trop peu de temps s'étant écoulé entre les sondages pour que des changements soient perceptibles au niveau des résultats. À l'inverse, si vos sondages sont trop espacés dans le temps, certaines personnes risquent d'arrêter d'y répondre. Vous auriez alors moins de participants à vos sondages suivants.

Les études longitudinales présentent un champ d'application illimité. Vous pouvez voir si votre nouvelle publicité a eu une influence sur l'achat de votre produit ou suivre les personnes l'ayant acheté pour savoir s'il leur a plu.

Un simple sondage peut révéler des informations intéressantes à un moment donné, mais des sondages répétés sur la durée vous aideront à prendre des décisions éclairées pour apporter des améliorations déterminantes.

Réveillez votre curiosité avec SurveyMonkey