Calculatrice de marge d’erreur

Qu’est-ce qu’une marge d’erreur et en quoi affecte-t-elle vos résultats de sondage ?

Vos résultats de sondage seront-ils toujours parfaitement représentatifs de la population que vous étudiez ? Probablement pas.

Mais vous pourrez savoir si vous vous y approchez en utilisant une calculatrice de marge d’erreur. Cet outil pratique vous indiquera si la taille de votre échantillon est suffisante pour assurer l’exactitude des données que vous collectez.

Qu’est-ce que la marge d’erreur d’un sondage ?

Également appelée intervalle de confiance, la marge d’erreur vous indique dans quelle mesure vos résultats de sondage reflètent les opinions de la population générale. N’oubliez pas que les sondages sont un exercice d’équilibre qui consiste à s’appuyer sur un groupe restreint (les participants à votre sondage) pour représenter un groupe bien plus large (le marché cible ou la population totale).

La marge d’erreur est en quelque sorte une méthode pour établir le niveau d’efficacité de votre sondage. Plus elle est faible, plus vos résultats sont fiables. Plus son pourcentage est élevé, moins vos résultats représentent les opinions de la population totale.

Comme son nom l’indique, la marge d’erreur est une plage de valeurs supérieures ou inférieures aux résultats réels d’un sondage. Par exemple, 60 % de « Oui » avec une marge d’erreur de 5 % signifie qu’entre 55 et 65 % de la population générale pensent que la réponse est « Oui ».

Voyons comment la formule de la marge d’erreur fonctionne avec un exemple.

Comment calculer la marge d’erreur d’un sondage ?

Supposons que vous hésitiez entre le nom A et le nom B pour votre nouveau produit et que votre public cible se compose de 400 000 clients potentiels : votre population totale.

Vous décidez de sonder 600 de ces clients potentiels. On parle alors de la taille de votre échantillon.

Lorsque vous obtenez les résultats, vous constatez que 60 % des participants indiquent préférer le nom A. Vous devez alors préciser un niveau de confiance dans la calculatrice de marge d’erreur.

Ce chiffre mesure la certitude que votre échantillon reflète fidèlement les opinions de la population totale. Les normes communément établies par les chercheurs sont 90 %, 95 % ou 99 %. (Ne confondez pas le niveau de confiance avec l’intervalle de confiance, qui est simplement un synonyme de la marge d’erreur.)

Saisissez les chiffres de cet exemple dans la calculatrice de marge d’erreur ci-dessus. La calculatrice vous donne une marge d’erreur de 4 %.

Vous vous souvenez que 60 % des participants à votre sondage ont choisi le nom A ? Cette marge d’erreur signifie que vous savez maintenant, avec une probabilité de 95 %, que 56 à 64 % de la population totale (votre marché cible) préfèrent le nom A pour votre produit.

On obtient ces chiffres en ajoutant et en soustrayant la marge d’erreur du pourcentage de participants ayant répondu « Oui ».

Comment la taille de l’échantillon affecte-t-elle la marge d’erreur ?

Comme nous l’avons dit auparavant, connaître votre marge d’erreur vous aide à savoir si la taille de votre échantillon est appropriée.

Si votre marge d’erreur semble trop importante, vous devrez accroître la taille de votre échantillon afin que les opinions de la population interrogée soient plus représentatives de celles de la population totale.

Cela signifie concrètement que vous devrez envoyer votre sondage à un plus grand nombre de personnes.

La calculatrice de taille de l’échantillon peut vous aider à déterminer facilement le nombre de participants nécessaires.

SurveyMonkey Audience simplifie l’envoi de votre sondage à de plus grands groupes de participants. Choisissez les caractéristiques sociodémographiques des personnes que vous souhaitez interroger et envoyez-leur votre sondage. Des millions de personnes qualifiées sont prêtes à y participer.

Cinq étapes pour améliorer la fiabilité de vos données

Vous savez maintenant comment calculer une marge d’erreur et vous connaissez son impact sur vos résultats. Reprenons les cinq étapes que vous devez suivre pour appliquer ces éléments lors de la conception de votre sondage.

Vous trouverez également une explication plus détaillée dans l’article Comment estimer votre population.

Étape 1 : Définissez votre population totale.
Il s’agit de l’ensemble des personnes que vous souhaitez étudier par le biais de votre sondage : les 400 000 clients potentiels de notre exemple précédent.

Étape 2 : Déterminez le niveau d’exactitude recherché.
Vous devez décider dans quelle mesure vous êtes prêt à risquer la non-représentativité de vos résultats par rapport aux opinions de l’ensemble du marché cible. Cela signifie que vous devez établir la marge d’erreur et le niveau de confiance de votre échantillon.

Étape 3 : Définissez la taille de l’échantillon.
En fonction du niveau de confiance que vous souhaitez et de la marge d’erreur qui vous semble acceptable, vous devez déterminer le nombre de participants dont vous avez besoin. Et n’oubliez pas que les personnes interrogées ne répondront pas toutes : la taille de l’échantillon correspond au nombre de réponses complètes que vous obtenez.

Étape 4 : Calculez votre taux de réponse.
Il s’agit du pourcentage de participants par rapport au nombre de personnes interrogées. Évaluez-le de façon éclairée. En cas d’échantillonnage aléatoire, on estime qu’environ 10 à 15 % des personnes interrogées répondent effectivement au sondage. Regardez le taux de réponse habituel de vos sondages précédents.

Étape 5 : Vous connaissez maintenant le nombre total de personnes que vous devez interroger
Une fois que vous connaissez le pourcentage de l’étape 4, vous savez à combien de personnes vous devez envoyer votre sondage afin de recevoir suffisamment de réponses complètes.

Comme nous l’avons vu, il est important de connaître votre marge d’erreur (et tous les concepts connexes, tels que la taille de l’échantillon et le niveau de confiance) pour réussir l’exercice d’équilibre qu’est la conception d’un sondage. Le calcul de votre marge d’erreur vous permettra d’avancer sur des bases solides.

Créer un sondage