ConnexionS'inscrire
Résultats du blog
Affichage de 0 résultats sur 0
Persévérez ! Votre curiosité finira par payer.
Actualité de l'entreprise

Réinventer l’entreprise après le coronavirus : le jour d’après

Réinventer l’entreprise après le coronavirus : le jour d’après

J'ai beaucoup appris sur mes neuf années passées chez SurveyMonkey. Si je devais ne retenir qu'une chose, c’est l'importance de donner la parole aux employés, d’écouter attentivement tous les avis et de les intégrer au processus de prise de décisions. Toute notre culture s'appuie sur ces principes qui nourrissent notre vision et nos pratiques, encore plus pendant cette pandémie.

Lorsque la crise du coronavirus a commencé, nous nous sommes retrouvés devant une montagne de décisions à prendre, et très peu de temps pour les prendre. Nos employés sont-ils préparés à travailler de chez eux ? Que pouvons-nous faire pour les aider ? Ont-ils des inquiétudes au sujet de leur emploi, de l’entreprise ou de leur équilibre vie privée/vie professionnelle ? C’est là que nos sondages sur le ressenti des employés à destination des équipes dirigeantes et des responsables nous ont fourni des données extrêmement précieuses pour élaborer des politiques autour du télétravail et des défis qu'il représentait pour nos employés.

Mais cela va plus loin : même au beau milieu d'une crise, nous essayons d’anticiper. Nous ne savions pas quand la courbe allait s'aplanir, ni quand le confinement prendrait fin, mais il nous semblait logique de demander aux employés leur avis au sujet d'un possible retour au bureau. Notre direction et nos équipes RH se sont vite rendu compte que l’« ancien monde » appartenait probablement au passé ; qu'il nous fallait dès maintenant repenser l’entreprise du « jour d’après ». C'est dans cette optique que nous avons voulu solliciter tous les avis pour mettre en place un environnement de travail à la fois novateur et meilleur.

Nous avons utilisé notre modèle sur le retour au travail pour comprendre les préoccupations des employés et ce qui les rassurerait dans le cadre d'un retour au bureau le moment venu. Et ils ont répondu présent : 71 % de nos employés ont répondu à notre enquête, nous fournissant une véritable manne d’informations exploitables.

Le retour au bureau impacte la santé et le bien-être des gens ; il s’agit donc d’un problème profondément sensible et personnel. Les entreprises ont dû réfléchir à la manière d’organiser le retour de leurs employés ; ceux-ci étant les premiers concernés, il était logique de les impliquer dans la réflexion. Voici ce que nous avons appris de notre propre enquête et comment les résultats ont initié et alimenté une réflexion collective approfondie.

Sans surprise, l’anxiété est encore élevée

La réaction globale de nos troupes au moment de revenir au bureau traduit essentiellement de la prudence, de l’anxiété et de l’incertitude. Bien que nos employés semblent s’habituer à la « nouvelle norme » du télétravail et qu’ils trouvent au final plus facile de rester productifs qu'ils ne l'imaginaient au départ, certains problèmes reviennent fréquemment : anxiété générale (48%), isolement social (43% ) et équilibre entre vie professionnelle et vie privée (36%) sont le plus souvent cités comme principaux défis. 

Nous avons également demandé à nos employés de nous dire quel mot décrivait le mieux le retour au bureau. Bien que « inquiet » et « impatient » prennent une place équivalente dans le nuage de mots des réponses, les synonymes d'« inquiet » reviennent plus souvent, trahissant le sentiment d'inquiétude dominant.

nuage-de-mots-retour-au-travail-inquietude

Que faire pour réduire l’anxiété ?

Lorsque nous avons demandé à nos employés ce qui les rassurerait au moment de retourner au bureau, voici ce qu’ils ont répondu :

  • Disponibilité d’un vaccin (66%)
  • Protocoles d’hygiène au bureau, tels qu’un nettoyage complet la nuit (60%) et des postes de désinfection des mains (60%)
  • Tests d’immunité (58%)
  • Limitation du nombre d’employés dans l’immeuble en aménageant les horaires, voire les jours de travail (51%)
  • Feu vert du gouvernement pour un retour au bureau (49%)

L'accès à un vaccin ou à des tests d'immunité ne dépend bien évidemment pas de nous, mais nous voulions identifier les règles ou protocoles que nos employés voulaient nous voir appliquer, en étant bien conscients que cela ne suffirait pas à ramener entièrement la confiance. Mais ces mesures vont dans le bon sens pour poser les premiers jalons et aller de l’avant.

Et après ?

En tant que responsable des ressources humaines, je suis bien consciente que le retour au bureau après cette crise est loin d'être évident, et je sens une énorme responsabilité à mettre en place un plan de retour pour 1 300 personnes. Plus qu’une simple feuille de route figée, ce sondage fait office de boussole en quelque sorte. Nous pouvons utiliser les résultats non seulement immédiatement pour mieux comprendre ce dont nos employés ont besoin, mais aussi dans un futur que nous espérons proche, pour définir notre stratégie de retour au bureau.

Les résultats ont par exemple clairement mis en évidence la nécessité de garder un œil sur l’anxiété globale, l’isolement social et le risque de burn-out. Nous avions par chance déjà prévu de nombreuses actions en ce sens, le mois de mai étant consacré à la santé mentale à SurveyMonkey, avec des discussions sur l’éducation et les soins aux autres membres de la famille pendant le COVID-19 ou encore sur les perceptions de la performance professionnelle et la notion de bien-être mental.

Nous avons d’autre part annoncé fin avril que tous les employés seraient encouragés à prendre deux « jours flexibles » rémunérés au 2e trimestre. Ces jours doivent leur servir à prendre soin d’eux et de leurs proches et, d’une manière plus générale, à se consacrer à des activités qui les aideront à se sentir mieux. À l’avenir, nous continuerons de réfléchir à la façon dont nous pouvons aider notre personnel, par le biais d’autres ressources ou solutions.

La crise sanitaire du coronavirus a clairement montré qu’il est plus important que jamais d’échanger avec les employés et de réfléchir aux moyens de les aider à atteindre leurs objectifs. De simples questions telles que « Comment vous sentez-vous ? » et « Qu’est-ce qui vous aiderait à vous sentir mieux ? » permettent d’établir une relation de confiance. Les sondages SurveyMonkey permettent de poser ces questions à grande échelle et d’obtenir les retours dont vous avez besoin. Il n’y a pas de manuel pour expliquer comment reprendre le travail au bureau, ni pour affronter cette crise en général. Cela dit, poser les bonnes questions aux bonnes personnes est un excellent point de départ.

Retrouvez des idées et ressources qui aideront votre organisation à communiquer avec vos employés, clients ou étudiants en temps de crise sur notre page dédiée.