ConnexionS'inscrire
Résultats du blog
Affichage de 0 résultats sur 0
Persévérez ! Votre curiosité finira par payer.
Astuces de sondages

Comment créer des sondages plus inclusifs

Comment créer des sondages plus inclusifs

Si l'inclusion joue un rôle central pour favoriser la diversité sur le lieu de travail et combattre l'inégalité systémique au sein de l'entreprise, c'est également un élément clé pour concevoir de meilleurs sondages.

De leur formulation à leur accessibilité, les sondages inclusifs reposent sur l'empathie et le respect, ainsi que sur des objectifs clairs. Pour créer un sondage inclusif, vous devez être conscient·e de la façon dont vous interrogez vos participants sur leur religion, orientation sexuelle ou encore identité de genre, et être capable de considérer leur expérience de sondage sous diverses perspectives.

Ces choix et l'attention que vous porterez au caractère inclusif de vos sondages leur donneront d'autant plus d'impact : les données obtenues seront plus riches, vos participants se sentiront valorisés et votre organisation témoignera de son engagement en faveur de la diversité, de l'égalité et de l'inclusion.

Alors comment s'assurer que vos sondages sont réellement inclusifs ? S'il n'existe pas de méthodologie établie, quelques principes importants peuvent vous aider.

Portez une attention particulière à vos questions démographiques

Les questions démographiques portent sur des caractéristiques de base, telles que l'âge, le genre, l'orientation sexuelle ou encore l'appartenance ethnique. Étroitement liées aux notions de diversité, d'égalité et d'inclusion, elles peuvent vous aider à mieux cerner votre population cible, mais aussi paraître indiscrètes à vos participants. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez les éviter, mais vous devez savoir pourquoi vous les posez et comment les réponses seront utilisées pour vous assurer de formuler des questions plus précises et plus pertinentes.

Prenons l'exemple de cette question Oui/Non d'un sondage de l'institut Gallup : « Vous identifiez-vous comme homosexuel·le, bisexuel·le ou transgenre ? ». Si elle permet une estimation globale de la communauté LGBTQ, elle est problématique pour les personnes qui s'identifient à la fois comme transgenres et hétérosexuelles. Pour cerner précisément la population cible sur le sujet, cette question doit être formulée de manière plus inclusive.

Pour éviter le risque que les participants ne s'identifient à aucune option de réponse proposée dans vos questions sur l'appartenance ethnique ou religieuse ou sur le genre (et rendre ces dernières plus inclusives), pensez à ajouter une option de réponse ouverte qui leur permettra de s'exprimer avec leurs propres mots. Ils se sentiront ainsi « reconnus » et vous pourrez peut-être même réutiliser ces réponses libres dans vos futures questions.

Indiquez clairement la finalité des questions démographiques

De manière générale, vos participants répondront plus volontiers à vos questions démographiques s'ils savent pourquoi vous les posez et ce que vous ferez des résultats. Vous pouvez facilement leur préciser le thème et l'objectif de votre sondage dans une courte introduction.

Par exemple, une librairie qui mène un sondage sur l'âge et la situation familiale de sa clientèle obtiendra probablement davantage de réponses si elle précise que les résultats lui serviront à affiner ses commandes ou à organiser des événements adaptés à sa clientèle.

Ne rendez pas les questions de votre sondage obligatoires

Personne n'aime se voir obligé de répondre à une question jugée indiscrète. Une étude SurveyMonkey révèle d'ailleurs que pour 27 % des participants, l'impossibilité de sauter une question suffisait à leur faire abandonner un sondage. La perte de trop nombreux participants en cours de sondage aura un impact direct sur vos résultats : vous obtiendrez moins de données et votre ensemble risque d'être plus homogène et donc moins représentatif et pertinent.

Au lieu d'obliger les participants à répondre à toutes vos questions, laissez-leur la possibilité d'en passer certaines de manière à ménager leurs réticences, tout en les gardant engagés et en limitant le risque de lassitude envers votre sondage.

Pensez aux branchements conditionnels

Les branchements conditionnels vous aident à créer des expériences de sondage personnalisées pour vos participants en les redirigeant vers une question ou une page précise en fonction de leur réponse à une question préalable. Ainsi, ils ne voient que les questions qui les concernent. Très utile pour créer des sondages inclusifs !

Imaginons, votre sondage porte sur l'appartenance religieuse et un participant sélectionne « Hindou ». S'il est ensuite interrogé sur sa tradition de Noël préférée ou sur la fréquence à laquelle il se rend à l'église, il pourra penser que sa réponse n'a pas été prise en compte et que ce sondage ne s'adresse pas à lui. Il risquera même d'abandonner votre sondage dès la première question non pertinente.

Le branchement conditionnel vous permet de donner aux participants le sentiment que leurs réponses et le temps qu'ils y consacrent sont valorisés. Cette fonctionnalité vous aidera également à mieux comprendre les antécédents et expériences des participants et à vous en inspirer pour de futurs sondages.

Soignez le langage et la formulation

Les mots ont un sens et le langage peut parfois exclure, offenser ou marginaliser certaines personnes sans le vouloir. La meilleure parade consiste à adopter un langage inclusif. Comme le souligne la Linguistic Society of America, un langage inclusif « reconnaît la diversité, exprime du respect envers toutes les personnes, est sensible aux différences et favorise l'égalité des chances ».

Une approche inclusive peut se traduire de différentes manières. Quelques exemples :

Tenez compte du contexte (historique, social, etc.) et de ses connotations

Nous ne sommes pas toujours conscients de la façon dont certains mots ou termes courants sont perçus. Par exemple, un opérateur qui interroge ses clients sur une « clause du grand-père » (ou clause d'antériorité) de leur abonnement téléphonique ne réalisera probablement pas que cette expression véhicule une connotation raciste de par son contexte historique (à la fin du 19e siècle, cette clause visait à exclure les Noirs, récemment émancipés, du droit de vote dans certains États du sud des États-Unis).

Supprimez les mots ou expressions aux connotations susceptibles d'être mal perçues et remplacez-les par une formulation plus précise. Évitez également les expressions idiomatiques, l'argot ou les mots qui peuvent avoir des significations différentes pour différents groupes de personnes.

Ne définissez pas ce qui est « normal »

Lorsque vous rédigez vos questions, évitez de considérer que certaines idées ou associations sont « normales » ; par exemple, l'emploi du « masculin générique », c'est-à-dire de mots ou de pronoms masculins comme moyen « neutre » de communiquer (si vous interrogez par exemple les participants sur leur responsable en demandant s'il favorise un environnement de travail positif). Pour en savoir plus sur l'utilisation d'un langage non sexiste, consultez le guide du Parlement européen sur le sujet. Autre exemple : partir du principe que les participants ont un diplôme universitaire, un emploi ou un logement dont ils sont propriétaires, car ces « privilèges » ne concernent peut-être pas l'ensemble de votre population cible.

Faites appel à des ressources d'experts

Vous souhaitez aborder un sujet, mais vous ne savez pas comment formuler les questions ? Retrouvez des conseils pour éviter les impairs linguistiques dans vos formulaires et autres généralisations sexistes. Vous pouvez également puiser dans la banque de questions prêtes à l'emploi de SurveyMonkey, qui couvrent divers sujets délicats, tels que l'appartenance ethnique ou religieuse, et sont toutes rédigées et certifiées par nos experts.

Capture d'écran de la banque de questions certifiées SurveyMonkey

Pensez à générer un aperçu de votre sondage et à le partager avec vos collaborateurs avant de l'envoyer pour vous assurer que le langage utilisé est objectif et respectueux. Ils vous apporteront de nouveaux éclairages et perspectives, et remarqueront peut-être des détails qui vous auraient échappé.

Pensez accessibilité !

Il existe de nombreuses façons simples et efficaces de rendre vos sondages accessibles au plus grand nombre, à commencer par l'utilisation de questions claires et concises. Si la question se résume à une image, aidez vos participants en ajoutant un peu de contexte. Si vous personnalisez votre sondage à l'aide de couleurs et de nos différentes fonctionnalités de conception, veillez à ce que les contrastes de couleurs soient lisibles et que votre design soit aussi inclusif que possible. Retrouvez nos consignes pour des sondages accessibles pour en savoir plus.

Nous espérons que ces conseils vous aideront à concevoir des sondages plus inclusifs. N'oubliez pas qu'il est toujours plus enrichissant de penser — et de sonder ! — de manière inclusive.