Conseils pratiques pour utiliser des questions fermées

Les sondages sont un outil précieux aux usages multiples. Ils peuvent vous aider à mesurer la satisfaction des clients, à étudier leurs besoins dans le détail, ou encore à mieux préparer des réunions avec vos équipes. Mais pour récolter des réponses sur lesquelles vous pourrez vous appuyer afin de prendre des décisions, vos sondages doivent poser les bonnes questions. Les questions de sondage se divisent en deux grandes catégories : les questions ouvertes, avec une réponse en texte libre, et les questions fermées, avec un choix de réponses proposées aux personnes interrogées. Voyons ensemble les avantages et les inconvénients des questions fermées, et comment les utiliser de manière optimale dans vos sondages. Bonne lecture !

Une question fermée consiste à proposer aux participantes et participants un choix de réponses que vous avez prédéfinies en amont. Chaque personne interrogée sélectionne une ou plusieurs réponses, selon la manière dont la question se présente. À partir des réponses collectées, vous obtiendrez des données quantifiables qui vous aideront à prendre des décisions éclairées.

Voici un exemple de question fermée :

Quelle est la prochaine fonctionnalité que vous souhaiteriez voir dans notre
application ?

  • Enregistrer mes informations de paiement
  • Passer la même commande plusieurs fois
  • Géolocaliser mon adresse de livraison
  • Sauvegarder une liste d’éléments favoris

Dans une question fermée, la personne interrogée est mise face à une liste de choix de réponses possibles. Ces réponses ont été préparées en amont par la personne chargée de créer le sondage. Selon la configuration de chaque question, le participant ou la participante peut sélectionner un ou plusieurs choix de réponse. Les résultats des questions fermées sont clairs et simples à analyser.

À l’inverse, les personnes interrogées répondent à une question ouverte par du texte libre. Elles peuvent écrire quelques mots, ou tout un texte. Les questions ouvertes sont utiles pour collecter des idées, des suggestions, des avis ou des ressentis. En revanche, elles sont plus compliquées à analyser d’un point de vue statistique, et demandent plus d’efforts de la part des participantes et participants.

L’avantage, avec les questions fermées, c’est d’abord qu’elles sont simples : les participantes et participants doivent simplement cocher leurs réponses dans une liste. En proposant différentes réponses, vous minimisez les efforts de mémorisation et de formulation pour les personnes interrogées. Ainsi, les répondantes et répondants qui ont moins d’éloquence ne sont pas pénalisés. Avec des questions fermées, votre sondage sera d’autant plus rapide et vous obtiendrez un plus fort taux de complétion.

Du côté de l’analyse des résultats, les réponses à des questions fermées ont l’avantage d’être exploitables statistiquement. Sans oublier que les réponses sont précises et justes, car les questions fermées ne laissent pas de place à une mauvaise formulation ou à une réponse ambigüe. Vous verrez en un instant la répartition des différentes réponses en pourcentage, ce qui vous aidera à prendre des décisions stratégiques.

Si votre sondage porte sur des sujets sensibles, comme les relations professionnelles avec la hiérarchie, les convictions religieuses ou encore la sexualité, les participantes et participants seront plus susceptibles d’y répondre s’il suffit de choisir une réponse parmi celles proposées.

Les questions fermées rassemblent différents formats qui permettent de s’adapter à plusieurs cas de figure. Par exemple, vous pouvez rédiger des questions oui/non, des questions à choix multiples ou des questions sous forme d’échelle de Likert. Vous pouvez proposer des réponses très différentes pour visualiser la diversité des opinions, ou bien des réponses qui ne se distinguent que par des nuances afin d’obtenir des résultats fins et précis.

Pour toutes ces raisons, les questions fermées seront un atout à utiliser judicieusement dans vos différents sondages et enquêtes d’opinion.

Le principal inconvénient des questions fermées réside dans le fait qu’elles demandent davantage de travail en amont du sondage, au moment de la rédaction des questions. Si vous ne vous renseignez pas suffisamment sur le sujet de chaque question, vous risquez de proposer des choix de réponses qui ne correspondent pas à la réalité, ou d’oublier certaines possibilités de réponses. Les informations collectées risquent alors d’être partielles, erronées ou biaisées, et vous passerez à côté de l’objectif de votre sondage. Des résultats inexacts ou incomplets vous mettront sur la mauvaise piste, ce qui peut vous mener à des décisions stratégiques fâcheuses.

Avec les questions fermées, la responsabilité des choix de réponses possibles vous incombe exclusivement. Le risque, si vous ne prenez pas assez de recul sur chaque question, est d’orienter involontairement les participantes et participants vers certains choix de réponse. Par exemple, si vous cherchez à connaître la satisfaction de votre clientèle par rapport à votre service de livraison, ne vous contentez pas de leur demander si elle est « Moyennement satisfaite » ou « Très satisfaite ». Proposez-lui davantage de choix de réponses, car certaines personnes ont peut-être eu une mauvaise expérience, et il est important de le savoir pour obtenir une vision réaliste de la situation. Si vous doutez des choix de réponses à proposer, mieux vaut poser une question ouverte afin de recueillir l’avis non biaisé des personnes interrogées.

Maintenant que nous avons vu la définition d’une question fermée, ainsi que ses avantages et ses inconvénients, voici quelques exemples :

Avez-vous déjà utilisé notre application mobile ?

Oui

– Non

À combien de réunions (que ce soit en personne ou en visioconférence) participez-vous en moyenne chaque semaine ?

– Moins de 1

– Entre 1 et 3

– Entre 4 et 8

– Entre 9 et 20

– Plus de 20

Quelle couleur souhaitez-vous voir sur notre nouveau logo ? (plusieurs réponses possibles)

– Bleu

– Vert

– Doré

– Rose

– Violet

– Aucune des couleurs proposées

Pour obtenir des réponses de qualité à vos sondages, vous aurez besoin de poser de bonnes questions fermées. Ces questions sont les plus efficaces pour obtenir des résultats statistiquement significatifs et ainsi prendre des décisions éclairées, par exemple pour faire grandir votre entreprise ou améliorer les conditions de travail de vos effectifs.

Pour plus d’efficacité, rédigez vos questions fermées avant de créer votre sondage à proprement parler. Commencez par vous renseigner sur l’objectif exact du sondage ou de l’enquête d’opinion, puis formulez chaque intitulé de question avec clarté et précision. Évitez d’utiliser du jargon qui serait compliqué à comprendre pour certaines personnes.

Pour compléter vos questions fermées, proposez des choix de réponses exhaustifs et adaptés à la situation. Faites bien attention à ne pas orienter vos questions ou vos choix de réponses, au risque de tomber dans un biais de sondage. Pour chaque question, l’ensemble des personnes interrogées doivent pouvoir se retrouver dans l’un de vos choix de réponses, sans être influencées par la manière dont vous les avez formulés.

Vérifiez les paramètres de vos questions, selon que la réponse est unique ou propose des réponses multiples. Enfin, avant de l’envoyer, pensez à faire relire l’ensemble de votre sondage par quelqu’un de votre équipe. Demandez à cette personne de prendre du recul sur chaque question pour vérifier qu’elle s’inscrive dans l’objectif global du sondage, et que les questions ne sont pas biaisées.

La complexité des questions fermées réside dans le fait qu’elles nécessitent davantage de travail en amont pour la personne qui crée le sondage. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Une question fermée génère un ensemble limité de réponses, ce qui en simplifie l’analyse. C’est l’idéal pour recueillir des données quantitatives et créer des statistiques afin d’orienter vos décisions stratégiques.

Pour des sondages efficaces, vous avez donc tout intérêt à incorporer des questions fermées, même si vous voulez aussi insérer une question ouverte de temps en temps. Vous donnerez ainsi aux participantes et participants la possibilité de s’exprimer plus en détail sur un élément, et vous obtiendrez des informations qualitatives.

Vous ne savez pas par où commencer ?
Utilisez nos modèles de sondage prêts à l'emploi ou personnalisez-les en ajoutant, modifiant ou supprimant des questions.
Découvrir nos modèles

Dans les sondages ou les enquêtes d’opinions, il est possible de distinguer les questions ouvertes et les questions fermées.

Une question fermée propose un choix de réponses : selon le paramétrage sélectionné, le participant ou la participante peut choisir une ou plusieurs réponses à la question. À l’inverse, une question ouverte demande une réponse en texte libre, rédigée par la personne interrogée avec ses propres mots.

Pour rédiger une question fermée, réfléchissez d’abord à l’objectif de votre sondage : quelles informations souhaitez-vous recueillir ? Ensuite, rédigez votre question en faisant attention à utiliser une formulation claire et du vocabulaire courant : tout le monde doit la comprendre. Pensez à énumérer de nombreuses possibilités de réponses pour que chaque participante et participant se retrouve au moins dans l’une d’entre elles. Enfin, faites preuve d’objectivité et évitez le biais de sondage.

Réveillez votre curiosité avec SurveyMonkey