Tout savoir sur les focus groups

Avant de mener une étude de marché, vous aurez besoin d’explorer le potentiel des différents types d’entretiens de recherche, et de vous pencher sur la question de la réalisation d’une recherche qualitative. Si votre objectif consiste à lancer un nouveau produit ou service, vous voudrez commencer par sonder l’avis de votre clientèle potentielle. L’un des meilleurs moyens pour recueillir des avis intéressants est d’organiser un focus group, c’est-à-dire de rassembler puis d’interroger un groupe spécifique de personnes selon des critères culturels, sociétaux ou idéologiques. Cette démarche vous permet d’analyser et de confronter des informations afin de confirmer ou non vos hypothèses, et d’en élaborer de nouvelles. Et si vous organisiez un focus group afin de calibrer votre offre au plus près des attentes et du marché ?

Vous hésitez entre un groupe de discussion et un sondage ? SurveyMonkey vous propose du contenu dédié pour comparer l’intérêt de chaque solution. Dans cet article consacré aux focus groups, vous découvrirez les spécificités de ces derniers, comment les animer ainsi que leurs avantages et leurs limites.

Le focus group, ou groupe de discussion, est une méthode d’entretien qui consiste à réunir un groupe (typiquement de six à dix personnes) dans une salle ou par visioconférence, afin d’aborder un thème spécifique pendant une durée déterminée, souvent inférieure à deux heures. Le focus group est un atout précieux pour appréhender l’expérience client, optimiser un projet avant son lancement ou orienter la stratégie de votre produit ou service. Les avis personnels et approfondis ainsi obtenus vous permettent de comprendre le point de vue de votre cible.

Selon votre objectif final, il sera pertinent d’interroger des personnes au profil similaire ou pas. Classe socioprofessionnelle, âge ou encore zone géographique sont autant de critères sociodémographiques que vous pouvez considérer pour la composition de votre groupe.

Si vous avez identifié que votre cible correspondait à un groupe précis, privilégiez plutôt la création d’un groupe homogène. En effet, vous n’aurez pas besoin de l’avis d’individus qui ne sont pas concernés par votre proposition.

En revanche, si vous cherchez une diversité d’avis et de postures, car votre cible est très vaste, il sera plus judicieux de constituer un panel hétéroclite. Les divergences d’opinions seront ici une richesse à explorer.

Pour constituer un panel pour votre focus group, vous pouvez faire appel à votre réseau professionnel ou personnel, pour autant qu’il corresponde aux critères préétablis. Vous pouvez aussi contacter des utilisatrices ou consommateurs dans vos bases de données.

Si vos précédents sondages vous ont permis de collecter des informations sur la composition de votre public cible, il est tout à fait pertinent de vous appuyer sur ces indicateurs afin d’orienter la création d’un groupe de discussion.

Si vous n’avez pas encore accès à un panel d’audience prêt à répondre à vos questions, ou que vous souhaitez réaliser un premier sondage, vous pouvez aussi faire appel à des panels d’audience en ligne, par exemple via SurveyMonkey Audience. Cette solution intermédiaire vous permet d’interroger au moyen d’un sondage en ligne la population de votre choix. Lorsque vous créez un sondage avec SurveyMonkey, vous disposez d’une vue à 360° de vos échantillons et de leurs caractéristiques. Pour rassembler toutes vos idées et former un groupe adapté, pensez à consulter les résultats ainsi que leur analyse statistique.

Commencez par définir une thématique précise que vous souhaitez soumettre à votre groupe de discussion. Sélectionnez vos participantes et participants selon vos critères et invitez-les dans un lieu neutre, ou bien dans une réunion virtuelle par écran interposé. Choisissez un modérateur ou une modératrice pour animer les échanges ainsi qu’un observateur ou une observatrice qui prendra des notes sans intervenir.

En préparation du jour J, nous vous conseillons d’établir ce que l’on appelle un guide de discussion. Ce document est la trame qui guidera le déroulement de la rencontre. Il doit contenir le briefing avec toutes les informations indispensables pour la modératrice ou le modérateur. Que doit savoir cette personne, quelles questions doit-elle poser ?

Enfin, selon votre projet, il peut être intéressant de préparer les participantes et participants en leur transmettant des informations ou un petit travail préparatoire.

Conseil : au vu de l’investissement en temps nécessaire pour participer à votre focus group, il faudra prévoir pour chaque participant une rétribution financière dont le montant est laissé à votre appréciation.

Tout d’abord, votre modératrice ou modérateur doit se présenter au groupe et lui préciser les règles de la rencontre autour du sujet prédéfini. Dans une attitude attentive, bienveillante et tolérante, son rôle consiste à veiller à la circulation de la parole. Responsable de l’interaction, sa mission est de creuser les points pertinents ou de recentrer le débat, tout en respectant la limite de temps.

Vous devrez réunir votre groupe autour d’une question de départ (votre problématique) pour lancer le débat. Cette question peut porter sur l’évaluation concrète d’un produit, d’un nouveau logo ou d’une nouvelle campagne publicitaire. Parfois, proposer une activité commune peut être un bon moyen de mettre en confiance les participants, pour recueillir une parole libre et spontanée.

Conseil : effectuez un enregistrement audio de la séance pour faciliter la retranscription.

Contrairement à un sondage où les personnes interrogées sont seules lors de l’entretien, avec la pression du groupe il y a le risque d’influencer ou d’inhiber les avis des uns et des autres. Le politiquement correct peut biaiser l’authenticité des réactions, tout comme l’avis d’une participante ou d’un participant qui chercherait à s’imposer. Ici, l’enjeu consiste à équilibrer la parole pour obtenir des avis pertinents et intéressants.

Enfin, le bon déroulement d’un groupe de discussion tient aussi à la capacité du modérateur ou de la modératrice à maintenir l’engagement du panel et à relancer le débat tout en restant neutre. L’objectif est d'approfondir les retours subjectifs, sans pour autant les influencer.

Au terme des échanges du focus group, un travail complémentaire s’opère entre les personnes chargées de la modération et de l’observation. L’enregistrement audio leur permet de se replonger pleinement dans la rencontre. À ce stade, l’observateur ou l’observatrice met à profit son analyse plus distanciée et son observation des éléments révélateurs de communication non verbale, en plus de ce qui a été dit.

La synthèse de cet événement  fera émerger des axes d’amélioration, des problématiques à résoudre, des points positifs inattendus sur lesquels il sera intéressant de capitaliser. Les impressions et représentations du focus group vis-à-vis de votre proposition de valeur seront un levier essentiel pour répondre à leurs attentes.

AvantagesLimites
Collecte d’éléments subjectifs représentatifsL’influence du groupe et les éventuelles tensions peuvent inhiber certains individus
L’interaction peut être le terreau d’idées nouvellesDéfi d’organisation : démarche plus coûteuse (rétribution financière des participantes et participants), location d’une salle pour réunir le groupe (selon les disponibilités et contraintes de chacune et chacun)
Permet d’obtenir des avis différents et de cerner les attentesMéthode qui nécessite une maîtrise accomplie de la modération de groupes
Émergence de pistes d’optimisation (parfois inattendues)Format d’échange plus souple, donc retranscription et analyse plus chronophages

Vous vous interrogez encore sur l’intérêt d’animer un focus group pour affiner votre orientation stratégique ? La préparation vous semble fastidieuse et chronophage ? Avec la plateforme SurveyMonkey, sondez votre marché cible et accédez à une série de ressources pratiques, notamment une banque de questions ainsi qu’un panel de participants disponibles immédiatementint. Pour creuser tous les avantages et inconvénients du focus group par rapport aux sondages, consultez dès maintenant notre article détaillé.

Un focus group est un groupe de discussion (souvent composé de six à dix personnes) où tout le monde est invité à s’exprimer librement sur un sujet pendant une durée donnée (souvent inférieure à deux heures), en présentiel ou distanciel.

Composer un groupe hétérogène permettra d’obtenir une diversité d’avis et de les confronter. Un groupe homogène sera opportun si vous savez que votre public cible est spécifique et que l’avis d’individus extérieurs à la problématique ne servira pas votre réflexion.

Cette méthode vous permet de cerner les attentes de votre public cible. Elle s’inscrit dans une logique de repérage et d’optimisation, par exemple dans le but d’ajuster votre lancement de produit.

Organiser un focus group sera un atout si vous êtes dans une phase de test et que vous souhaitez prendre le pouls d’un public cible sur le plan émotionnel et psychologique. Vous ne cherchez pas encore des données statistiques, mais à cerner le raisonnement de votre clientèle pour optimiser votre offre.

Pour mener à bien un focus group, commencez par présenter la thématique aux participantes et participants de manière claire. Il est essentiel de créer un climat de confiance au sein du groupe et d’accorder un temps de parole équitable à chaque personne.

Votre guide de discussion vous sert de support pour vous focaliser sur l’objectif. La neutralité de la modératrice ou du modérateur ainsi que sa capacité à engager chaque membre du panel sont indispensables pour obtenir des résultats fiables et exploitables. La présence d’un observateur ou d’une observatrice est incontournable pour garantir une vue d’ensemble pertinente.

Réveillez votre curiosité avec SurveyMonkey