Testez votre sondage Liste finale des points à vérifier

Comment vous assurer de la qualité de votre sondage avant de le soumettre.

matrix_questionVous avez défini un objectif pour votre sondage, finalisé votre questionnaire, déterminé comment vous allez recueillir vos réponses, mais êtes-vous prêt à envoyer votre sondage ?

Nous vous conseillons de tester votre sondage avant de l’envoyer afin d’être certain qu’il est parfait. Voici une liste de points à vérifier avec 10 choses à rechercher avant de cliquer sur Envoi :

1. Générez un aperçu de votre sondage et testez-le

La chose la plus importante à faire avant d’envoyer votre sondage est d’en obtenir un aperçu. Lorsque vous testez votre sondage, gardez ces éléments à l’esprit :

  • Calculez le temps de réponse du sondage. N’oubliez jamais que les personnes que vous interrogez percevront le temps qu’il faut consacrer à votre sondage comme beaucoup plus long que vous. Et s’il leur semble trop long, ils ont raison. Pensez à retirer certaines questions ou à ajouter un branchement conditionnel pour faciliter l’expérience.
  • Générez un aperçu du sondage sur un appareil mobile. Les sondages ont l’air différent et les durées d’achèvement varient selon si vous êtes sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Les sondages n’ont pas la même apparence lorsqu’ils sont vus sur un smartphone Android ou iOS. Par conséquent, il peut être nécessaire de modifier le format de vos questions si vous pensez que de nombreuses personnes interrogées répondront au sondage sur un smartphone.
  • Demandez son avis à un ami ou un collègue qui n’a pas travaillé sur le sondage. Il pourra vous dire s’il trouve que le sondage est trop long et également noter des erreurs que vous auriez manquées.

2. Écrivez une introduction

Une introduction est un excellent moyen d’informer les personnes interrogées sur le sujet du sondage et également de les remercier du temps qu’ils vous consacrent, c’est donc une bonne idée d’en ajouter une. Une simple phrase suffira. Vous ne savez pas quoi écrire ? Empruntez l’introduction à l’objectif de votre sondage : Essayez quelque chose comme :

« Vos commentaires sur notre appli pour iPhone nous permettront de l’améliorer et de résoudre d’éventuels problèmes. Merci de prendre le temps de répondre à notre sondage ».

Et si vous avez déjà une introduction, assurez-vous qu’elle ne soit pas trop longue. Un texte long et compliqué peut décourager les personnes interrogées qui risquent d’avoir moins envie de répondre au sondage.

Guide électronique gratuit d’écriture de sondages
Profitez de conseils de nos experts en sondages pour apprendre à formuler des sondages efficaces qui génèreront des résultats fiables.
Lisez le guide →

3. Lisez les sondages avec les yeux de la personne interrogée

Les créateurs de sondages rencontrent souvent de nombreuses difficultés pour écrire le contenu de leur sondage et ils sont tellement centrés sur le questionnaire lui-même qu’ils en oublient d’adapter le sondage aux personnes interrogées. Il est utile de se mettre à la place de la personne interrogée et de repérer les questions à éviter :

  •    Celles qui utilisent du jargon (vocabulaire que vous maîtrisez mais que les personnes interrogées risquent de ne pas connaître).
  •    Celles qui utilisent des mots compliqués. Employez plutôt un style simple qui pourra être interprété facilement par tout le monde.
  •    Celles à tiroir, qui posent deux questions à la fois.
  •    Les personnes interrogées ne sauront pas y répondre.

4. Vérifiez plusieurs fois les options de vos questions.

Proposez-vous toutes les réponses possibles à vos questions, ou devriez-vous ajouter une option « Sans objet  » ? Si vous ne proposez pas toutes les réponses possibles, les personnes interrogées risquent d’avoir l’impression d’être obligées de choisir une réponse au hasard, et vous donner ainsi des informations erronées.

Utilisez-vous des échelles ? Si c’est le cas, vérifiez que votre échelle inclut toujours le même nombre de chiffres pour tout le sondage. Si une de vos échelles n’a que quatre options de réponse et que les autres en ont cinq, vous risquez de ne pas pouvoir comparer les questions entre elles.

5. Vérifiez l’orthographe

Pensez à vérifier l’orthographe et la grammaire. Une façon simple de le faire est de lire le sondage à haute voix !

6. Ajoutez des pages

Proposez aux personnes interrogées une petite pause en ajoutant des pages à votre sondage. Les créateurs de sondages ont tendance surcharger les pages ; les personnes interrogées n’ont pas le temps de souffler et elles risquent donc de se fatiguer. Et c’est pire encore avec les appareils mobiles, avec leurs écrans réduits.

Mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse ! Nul besoin de créer une page par question (sauf si vous utilisez un branchement conditionnel), car un trop grand nombre de pages nécessite plus de temps de chargement.

7. Testez le branchement conditionnel

Vérifiez toutes les options de votre branchement conditionnel ! Des erreurs de programmation peuvent diriger les personnes interrogées vers une page incorrecte, ce qui aura des conséquences négatives sur vos données. Nous avons même déjà vu des erreurs de branchement qui envoient les personnes interrogées dans une boucle infinie empêchant de sortir du sondage.

Si vous n’avez pas utilisé le branchement conditionnel, demandez-vous s’il est bien utile que toutes les personnes qui répondent à votre sondage répondent à toutes les questions. Pour les questions qui ne s’appliquent pas à tout le monde, ajoutez un branchement conditionnel.

8. Attribution aléatoire

L’attribution aléatoire des réponses est une technique permettant d’éviter l’influence de l’ordre des réponses sur le comportement des personnes interrogées. Réfléchissez pour savoir si vos options de réponse bénéficieraient d’une attribution aléatoire ou si les questions elles-mêmes devraient être attribuées de manière aléatoire.

Si vous utilisez l’attribution, vérifiez qu’elle fonctionne correctement. Parfois, les créateurs de sondages oublient d’ancrer la dernière option de réponse (en ne cliquant pas sur « Ne pas attribuer le dernier choix de manière aléatoire », ce qui signifie que « Aucune des réponses précédentes » n’apparaît pas au bas des choix de réponse et est placée de manière aléatoire dans la liste), ou pensent qu’ils ont attribué quelque chose de manière aléatoire alors qu’ils ne l’ont pas fait.

9. Contenu et objet des e-mails

Si vous envoyez un lien vers votre sondage par e-mail ou que vous utilisez notre collecteur d’e-mails, vérifiez que le contenu de votre e-mail est adapté. Il s’agit souvent de la première fois où vous interagissez avec les personnes répondant à votre sondage, alors faites une bonne impression en écrivant un e-mail court qui contient les informations suivantes : une phrase sur le sujet du sondage, la date/heure avant laquelle vous aimeriez que les personnes interrogées répondent au sondage, et bien sûr, un lien vers le sondage (ou des informations sur comment les personnes interrogées peuvent y répondre si vous n’envoyez pas de lien).

Vous pouvez également penser à utiliser votre phrase de présentation dans le corps de l’e-mail plutôt que dans votre sondage. De plus, essayez d’envoyer quelques e-mails de test afin de vous assurer que le contenu ou l’objet de votre e-mail n’atterrit pas dans les dossiers de spam.

10. Vous pouvez être fier de vous !

Vous avez réussi ! Vous avez créé un formidable sondage. À présent, félicitez-vous, envoyez-le aux personnes interrogées, et regardez leurs réponses arriver !

Avant d’envoyer votre prochain sondage, n’oubliez pas de passer en revue cette liste des points à vérifier et les 10 éléments qu’elle contient ! Lorsque vous aurez effectué vos dernières modifications, vous serez prêt à commencer à recueillir les données !

Cet article fait partie du projet Surveys 101 de SurveyMonkey. Nous espérons aider le plus grand nombre à créer des sondages intelligents. Découvrez-en plus sur le projet et sur notre implication dans la communauté de recherche.