Conseils pour améliorer le taux d'achèvement des sondages

Les participants aux sondages sont précieux. En tant que créateur de sondages, vous espérez que toute personne qui commence votre sondage va y répondre jusqu'au bout. Et ce à juste titre, car un sondage avec un faible taux d'achèvement peut vous amener à penser que les personnes qui ont « lâché en route » ont peut-être biaisé vos résultats. Pour découvrir comment optimiser le nombre de personnes allant jusqu'au bout des sondages afin d'obtenir les résultats qui vous permettront de prendre les bonnes décisions, nous avons analysé en détail les données anonymes de plus de 25 000 sondages réalisés avec SurveyMonkey Audience, notre panel d'études de marché propriétaire. Chacun de ces sondages comptait au moins 100 participants.

Nous avons présenté cette étude lors de l'AAPOR (American Association of Public Opinion Research Annual Conference) et nous sommes à présent ravis de partager ces enseignements avec vous, chers lecteurs du blog !

Misez sur la simplicité

Comme dans toute conversation, il est préférable de commencer par une question amicale et à laquelle il est facile de répondre. Les sondages commençant par une question simple à choix multiple ont présenté un taux d'achèvement de 89 % en moyenne. À titre de comparaison, le taux d'achèvement de ceux qui débutaient par une question ouverte (zone de commentaires) n'était que de 83 %. Donc, en moyenne, vous perdrez six personnes sur cent uniquement parce que la première question de votre sondage semble demander trop de réflexion.

Average Completion Percentage by Type of Opening Question
Pourcentage moyen d'achèvement selon le type de la première question.

Si vous devez absolument poser une question ouverte (pas d'inquiétude, il y a de bonnes raisons de le faire), ne la posez pas tout de suite ; attendez que les participants se mettent en condition en répondant d'abord à des questions faciles. Même lorsque nous avons limité notre analyse aux sondages contenant une seule question ouverte, ceux qui commençaient par cette question ouverte ont obtenu un taux d'achèvement plus bas que ceux dans lesquels cette question était posée plus tard.

Ne soyez pas trop « gourmand », posez uniquement les questions nécessaires

Lorsque vous envoyez un sondage à une personne, vous lui demandez d'y consacrer une partie de son temps. Il n'est donc pas surprenant que les sondages longs aient moins de succès car ils demandent plus de temps aux participants.

Average Completion Percentage by Number of Questions
Pourcentage moyen d'achèvement selon le type de la première question.

Le taux d'achèvement d'un sondage dépend directement et linéairement du nombre de questions posées. Un sondage composé de 10 questions obtient un taux d'achèvement de 89 % en moyenne, avec 20 questions, ce taux passe à 87 %, avec 30 questions, il descend à 85 %... sans parler des sondages à 40 questions, où le taux d'achèvement plonge à 79 %. Soit 10 points de moins en moyenne que pour les sondages à 10 questions, une différence qui fait réfléchir...

Conclusion : Soyez conscient du temps que vous allez demander aux participants. Pour tirer le meilleur parti de votre sondage, réfléchissez bien à vos objectifs avant de rédiger les questions. Ensuite, rédigez des questions en rapport direct avec ces objectifs et ne demandez pas plus d'informations que vous n'en avez besoin.

Ne posez pas trop de questions compliquées

Il peut arriver que vous n'ayez pas d'autre choix que de poser une question de type matrice, classement ou échelle d'évaluation, voire une question avec une zone de commentaire. La plupart du temps, ce n'est pas un problème car l'impact sur le taux d'achèvement est de 1 %, voire moins, si vous vous limitez à une question de ce type.

Pourcentage moyen d'achèvement selon le type de la première question.

Mais ne posez pas trop de questions « difficiles » car le taux d'achèvement baisse dangereusement quand le nombre de questions ouvertes ou de type matrice, classement ou échelle d'évaluation augmente. Les sondages contenant 10 questions de type matrice ou échelle d'évaluation présentent un taux d'achèvement de 81 % contre 88 % pour ceux qui n'en contiennent qu'une seule.

Comme le montre le graphique ci-dessus, la chute est encore plus significative avec les questions ouvertes. Les sondages comportant 10 questions ouvertes ont un taux d'achèvement inférieur de 10 points en moyenne par rapport à ceux qui n'en contiennent qu'une seule (soit 88 % contre 78 %).

Soyez aussi concis que possible

Lorsque nous avons conçu un modèle pour identifier les attributs des sondages qui prédisent le mieux le taux d'achèvement, le nombre de mots des questions s'est très clairement démarqué. Il s'est avéré que chaque mot supplémentaire avait un effet négatif sur le taux d'achèvement.

De plus, même en prenant en compte le nombre de mots dans l'intégralité du sondage, le nombre de mots de la première question donne une idée très précise du taux d'achèvement. Donc, si une des questions est très longue, ne la posez surtout pas en début de sondage.

Cela dit, il arrive qu'il soit nécessaire de développer une question par souci de clarté. Par exemple, il est plus facile de répondre à la question « Envisagez-vous d'acheter un objet connecté portable de type Google Glass ou Fitbit ? » qu'à la question « Allez-vous acheter un objet connecté portable ? » Ne sacrifiez pas la clarté de la question pour la rendre plus courte.

En résumé, chers lecteurs, voici ce que nous vous recommandons :

  • Commencez par une question simple, à laquelle il est facile de répondre.
  • Ne posez que les questions nécessaires.
  • Limitez le nombre de questions ouvertes et autres questions compliquées.
  • Posez des questions courtes, mais claires.

Réveillez votre curiosité avec SurveyMonkey