ConnexionS'inscrire
Résultats du blog
Affichage de 0 résultats sur 0
Persévérez ! Votre curiosité finira par payer.
Astuces de sondages

À vos marques ! Prêts ? Relisez ! Trois points à vérifier avant d’envoyer votre sondage

À vos marques ! Prêts ? Relisez ! Trois points à vérifier avant d’envoyer votre sondage

Une petite seconde...

Et si vous testiez votre sondage une dernière (dernière) fois avant de l'envoyer ? Après tout, l'expérience des participants, la qualité de leur feedback mais aussi la réputation de votre entreprise sont en jeu.

Découvrez nos trois vérifications express pour éviter de laisser passer l'erreur bête par excellence qui ruinerait tous vos efforts.

1. Facilitez la tâche à vos participants

Les personnes que vous interrogez ont aussi une vie et des obligations qui occupent leur temps et attention. En d'autres termes, votre sondage n'est pas forcément leur priorité. Rendez-leur la tâche plus facile et plus agréable avec un sondage épuré, sans questions inutiles ou texte superflu. Il est également prouvé qu'un sondage plus court améliore la qualité et la quantité des réponses.

Quelques astuces pour un sondage qui va à l'essentiel :

Nombre de questions. Il n'existe malheureusement pas de nombre magique de questions qui permette d'obtenir un taux de réponse optimal. Chaque sondage est différent de par sa population cible, la connaissance que les participants ont du sujet ou encore le temps et les efforts nécessaires pour répondre à chaque question.

Concentrez-vous plutôt sur l'intérêt de chaque question. Vous fournira-t-elle des données que vous n'avez pas encore ? Est-elle cohérente avec le thème du sondage ? Le feedback obtenu sera-t-il de qualité et exploitable ? Si la réponse à l'une de ces interrogations est « Non », mieux vaut retirer la question concernée.

Types de question. Certains types de question demandent plus de temps et d'efforts aux participants. Les questions ouvertes et de type matrice sont par exemple bien plus chronophages que des questions à choix multiple.

Assurez-vous donc que votre sondage utilise principalement des questions à choix multiple (évaluation par étoiles, case à cocher, curseur ou liste déroulante, vous avez l'embarras du choix). Les quelques questions ouvertes ou de type classement ou matrice auxquelles votre équipe tenait tant peuvent être placées en fin de sondage.

Choix de réponse. Certes, vous devez proposer un nombre suffisant de choix de réponse à vos participants pour couvrir toutes les situations, mais il n'est pas question pour autant de les noyer sous un flot d'options. Tout est question d'équilibre. D'une manière générale, nos spécialistes en sondages recommandent de privilégier la mesure à l'excès et d'inclure l'option « Autre (veuillez préciser) » pour prendre en compte l'opinion des participants qui ne se sont pas retrouvés dans les réponses proposées.

Une option « Je ne sais pas » peut aussi être ajoutée, mais avec prudence, car elle peut pousser les participants à tomber dans la facilité.

2. Vérifiez le déroulé logique de votre sondage

Le branchement conditionnel peut cependant vous coûter cher si vous ne le maîtrisez pas ou ne l'utilisez pas à bon escient. Vous risqueriez de poser des questions non pertinentes à certains participants et de compromettre l'intégrité de vos données. Imaginons, vous posez la question suivante :

« Jouez-vous aux jeux vidéo ? »

Si le participant répond « Non », mais que votre branchement conditionnel le dirige vers une autre question du style « Quels sont vos jeux vidéo préférés ? », il risque de s'agacer, d'abandonner le sondage en cours de route ou de répondre au hasard.

A contrario, ne jamais recourir au branchement conditionnel peut vous faire rater des occasions d'aller plus loin dans le sondage. Si un participant répond qu'il ne joue pas aux jeux vidéo, demandez-lui pourquoi et ce qui l'inciterait à y jouer. Les réponses pourraient vous fournir de précieuses informations.

Pour tirer le meilleur parti du branchement conditionnel, identifiez les questions à plus large spectre, et pour chaque choix de réponse, demandez-vous quelles questions de suivi seraient intéressantes.

3. Faites appel à notre bon génie...

Vous avez du mal à trouver quelqu'un pour relire votre sondage ?

Notre bon génie veille sur vous ! D'un simple clic, vous pouvez désormais obtenir un feedback personnalisé grâce à notre nouvelle fonctionnalité « SurveyMonkey Genius ».

SurveyMonkey-Genius-example_fr-FR

En plus de proposer des commentaires pertinents, SurveyMonkey Genius estime le temps nécessaire pour répondre à votre sondage ainsi que son taux d'achèvement, ce qui vous donne une idée du nombre de réponses que vous obtiendrez et de l'expérience des participants.

Voilà, vous savez tout ! Il est temps de jeter un dernier coup d'œil à votre sondage : Devriez-vous supprimer quelques questions ? Où pourriez-vous inclure un branchement conditionnel de façon plus efficace ? Qu'est-ce qu'en pense SurveyMonkey Genius ?