Se connecterS'inscrire
Résultats du blog
Affichage de 0 résultats sur 0
Persévérez ! Votre curiosité finira par payer.
Audience

Santé et forme physique : Les tendances pour 2021

Santé et forme physique : Les tendances pour 2021

À quoi les consommateurs vont-ils consacrer leur énergie (et leur argent) cette année ? Découvrez les tendances à venir dans notre nouvelle étude.

Pour la plupart des observateurs, les tendances de consommation en matière de santé et de bien-être ont clairement penché vers le confort et la créativité au cours des 12 derniers mois. Du pain maison aux cocktails improvisés, en passant par le costume « télétravail », il semblerait que nous soyons entrés dans une nouvelle ère de consommation marquée par le pantalon de survêt' et la surindulgence.

En tout cas, en apparence... Mais celles-ci sont souvent trompeuses : notre étude SurveyMonkey Audience menée en 2021 auprès de 1 606 adultes révèle qu'en réalité, les consommateurs ont été bien plus soucieux de leur santé et de leur bien-être que ne le suggèrent leurs comptes Facebook, Instagram ou Twitter. Principaux enseignements.

1. Le positif l'emporte (globalement) sur le négatif

Après un an de forte instabilité et de confinements, où les consommateurs ont été privés de leurs routines sportives et ont dû adapter leurs habitudes alimentaires, nous les avons interrogés sur leur ressenti, leurs comportements et leurs dépenses en matière de santé.

Nous avons été surpris de constater que la grande majorité d'entre eux estiment mener une vie globalement saine.

82 % des participants déclarent que leur mode de vie est plutôt sain.

Un sur trois assure même mener un mode de vie très sain, voire extrêmement sain. 

La question sur l'influence de la pandémie sur leurs habitudes santé a cependant laissé apparaître différents sons de cloche : motivation pour certains, excuse parfaite pour d'autres !

  • 43 % des participants ont considéré la pandémie comme une bonne raison d'être plus attentifs à leur santé.
  • 12 % s'en sont servis comme prétexte pour remettre les bonnes résolutions à plus tard.

Alimentation et forme physique étaient les principales préoccupations des participants, plus d'un tiers affirmant avoir fait plus de sport et mangé plus sainement que 3 mois auparavant. 

Plus d'un tiers des participants déclarent faire plus d'activité physique et manger plus sainement qu'il y a 3 mois.

Un nombre surprenant de participants semblent privilégier les raccourcis : interrogés sur ce qu'ils choisiraient entre une activité physique intense et un traitement médical (ou une intervention) pour améliorer leur santé, 23 % ont opté pour le traitement médical.

Pour aller plus loin dans l'analyse, nous avons utilisé des tableaux croisés afin de mieux comprendre ces tendances santé. Nous avons constaté que les plus enthousiastes sur le sujet sont les moins de 24 ans  (46 % déclarent mener une vie très saine ou extrêmement saine), suivis de près par les 75 ans et plus (43 %). 

2.  Les bonnes intentions sont là, la motivation et la discipline un peu moins

Certaines choses ne changent pas, même après un an passé en survêtement ou pyjama : les objectifs de perte de poids restent ambitieux et les participants ont les meilleures intentions du monde pour les atteindre.

Plus de la moitié des participants (57 %) ont déclaré vouloir modifier leur alimentation au cours des 12 prochains mois pour perdre du poids.

Ils ont cependant parfois du mal à suivre un régime pour diverses raisons. Top 3 :

  1. 33 % des participants n'arrivent pas à s'imposer la discipline nécessaire pour tenir un régime.
  2. 25 % n'ont pas le temps de se préparer des plats sains.
  3. 22 % n'ont pas les moyens d'acheter des aliments sains.

Pour les plus motivés, voici ce qui les inciterait à tester un nouveau traitement amaigrissant :

  1. Le côté bon marché du traitement pour 43 % des participants.
  2. La facilité à suivre le traitement pour 42 % des participants.
  3. Une marque de traitement qui leur inspire confiance pour 30 % des participants.

L'argument marketing le moins vendeur pour les consommateurs ? Les photos avant/après, qui n'ont retenu l'attention que de 12 % des participants.

3. La pandémie n'a pas freiné les intentions de remise en forme

Entre visioconférences et télétravail, il aurait été plutôt facile de cacher une forme physique déclinante en 2020. Mais le fitness à domicile a trouvé un second souffle et su se réinventer pour attirer des consommateurs prêts à tester diverses options. Des vidéos de coaching en ligne aux montres et autres appareils connectés, près d'un tiers des participants ont déclaré utiliser des solutions ou équipements de fitness à domicile et plus de 24 % font confiance aux applications d'entraînement et aux appareils connectés.

  1. 32 % des participants utilisent des solutions/équipements de fitness à domicile.
  2. 28 % utilisent des applications de fitness ou d'entraînement.
  3. 24 % utilisent des accessoires/appareils de fitness ou d'entraînement connectés.

Alors, pourquoi les gens ne font-ils pas autant d'exercice qu'ils le souhaiteraient ? Top 3 des principales raisons invoquées :

  1. Manque de motivation pour 53 % des participants.
  2. Fatigue pour 35 % des participants.
  3. Incapacité à s'astreindre à une routine pour 29 % des participants.

La bonne nouvelle pour les clubs de gym, c'est que les consommateurs assurent avoir la ferme intention d'investir dans leur forme physique au cours des 3 prochains mois. Les vitamines et compléments alimentaires arrivent en tête de liste, et un nombre important de participants déclarent vouloir acheter des accessoires de fitness à domicile ou s'abonner à une salle de sport.

Pour approfondir notre étude, nous avons voulu savoir s'il y avait des différences entre hommes et femmes. Nos analyses croisées révèlent que les hommes ont plus entretenu leur condition physique, 30 % ayant déclaré faire plus de sport maintenant qu'il y a 3 mois, contre 25 % des femmes.

Mais les femmes se montrent plus ambitieuses en termes de bonnes intentions. En 2021, 38 % prévoient de manger plus sainement (contre 27 % des hommes), et 30 % de perdre du poids (contre 21 % des hommes).

Vous avez d'autres questions sur le sujet ? Découvrez comment réaliser vos propres sondages sur le comportement des consommateurs en matière de santé et forme physique grâce à notre plateforme d'études de marché tout-en-un.

Obtenez des réponses à toutes vos questions
Découvrez les solutions d'étude de marché SurveyMonkey et notre panel mondial.
En savoir plus

Méthodologie :

Cette étude a été réalisée à l'aide de SurveyMonkey Audience du 7 au 21 janvier 2021, auprès d'un échantillon de 1 606 adultes résidant aux États-Unis. L'échantillon a été équilibré par âge, sexe et région.