Question de la semaine de la FSSS-CSN

Le bilan de la crise de la COVID-19 au Québec est loin d'être positif, particulièrement dans les centres d'hébergement pour aîné-es. La pandémie a frappé de plein fouet les CHSLD et les résidences privées pour aîné-es durant la première vague et la deuxième vague s'annonce difficile partout au Québec. 

La crise actuelle montre à quel point les décisions gouvernementales des dernières années ont mis à mal notre réseau de santé et de services sociaux. L'austérité et les réformes n'ont fait qu'épuiser le personnel et créer un manque de personnel chronique.

Dès le début de la crise, nous avons proposé plusieurs solutions pour faire face à la crise : cesser le déplacement du personnel, rehausser les mesures de protection, améliorer les conditions de travail et les salaires et tester le personnel. Malgré nos nombreuses interventions, le gouvernement a décidé d'agir seul en n'écoutant pas les préoccupations des travailleuses et travailleurs

Afin de continuer de mettre de la pression sur le gouvernement, nous vous invitons à répondre à ce court sondage. C'est en faisant entendre ensemble notre voix que nous parviendrons à forcer le gouvernement à agir pour nous appuyer et nous protéger.

Vous pouvez répondre au sondage jusqu'au 28 octobre.
The english version : https://fr.surveymonkey.com/r/question_semaine_aines_ENG

Question Title

* 1. Selon vous, est-ce surprenant que la situation a été aussi difficile dans le secteur de l’hébergement pour les personnes âgées lors de la phase 1 de la pandémie de COVID-19 ?

Question Title

* 2. Si non, pourquoi ? (maximum de deux réponses)

Question Title

* 3. Croyez-vous que le nécessaire a été fait pour éviter une crise dans le secteur de l’hébergement pour personnes âgées lors de la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 ?

Question Title

* 4. Si non pourquoi? (maximum de deux réponses)

Question Title

* 5. Le gouvernement de la CAQ recule et n’ira pas de l’avant avec la nationalisation des CHSLD privés, telle qu’évoquée lors de la première vague de la pandémie. En optant pour un modèle d’établissement privé conventionné, le gouvernement fait-il le bon choix ?

T