La première phase de consultation a connu un vif succès avec un excellent taux de participation. Nous vous avions présenté les trois principaux thèmes récurrents des précédentes négociations en vous demandant si vous considériez qu’il s’agissait toujours des principaux enjeux sur lesquels devrait porter la prochaine négociation :

• La lourdeur et la complexification de la tâche ;
• La précarité et l’entrée dans la profession ;
• La rémunération.

Vous nous avez confirmé presque unanimement, dans une proportion de 97 %, que ces trois enjeux se trouvaient toujours effectivement au cœur de vos préoccupations actuelles et que vous jugiez opportun de concentrer les efforts sur un nombre restreint d’éléments à l’intérieur de ces thèmes.

Vous nous avez aussi indiqué quels étaient, selon vous, les aspects les plus problématiques concernant les deux premiers enjeux. Cette consultation a été complétée par la tenue de quatre groupes de discussion ayant permis de rencontrer une quarantaine d’enseignantes et enseignants d’un peu partout au Québec. Ces rencontres nous ont notamment permis d’approfondir certains des problèmes soulevés. Vos précieuses observations et suggestions recueillies au cours de ces deux opérations à grande et petite échelle nous ont aussi permis d’élaborer des pistes de solution qui permettront, nous le croyons, d’améliorer sensiblement vos conditions d’exercice au quotidien.

Nous sollicitons maintenant votre collaboration pour une deuxième phase de consultation, qui a pour objectif d’établir vos priorités concernant les principales solutions qui pourront faire l’objet de demandes syndicales répondant à vos préoccupations. Nous vous demandons d’établir ces priorités, non pas pour en élaguer certaines, mais bien pour mieux identifier les éléments qui, selon vous, feront la différence. L’ensemble des revendications présentées dans ce cahier est néanmoins susceptible de faire partie de la demande syndicale, qui sera déposée l’automne prochain.

Par ailleurs, cette liste n’est pas exhaustive, et certaines formulations sont volontairement larges. Nous vous consultons surtout sur des principes, mais ce sont les membres du Conseil fédéral, après vous avoir consulté, qui détermineront de façon plus précise comment opérationnaliser ces demandes. Ils pourront aussi élaborer quelques autres demandes, notamment pour répondre à certains besoins spécifiques.

Nous avons ajouté une section Commentaires sur l’ensemble des sujets du cahier, dans l’éventualité où vous voudriez nous faire part d’un élément particulier susceptible de nous aider pour la confection du cahier de demandes syndicales.

Avec un ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur qui a enseigné au primaire durant 17 ans, un gouvernement qui répète constamment que l’éducation sera sa plus grande priorité, des finances publiques en bon état et un appui sans précédent aux enseignantes et enseignants de la part des médias, de groupes citoyens (comme Debout pour l’école !) et de la population en général, le contexte actuel nous est nettement plus favorable qu’au cours des dernières rondes de négociations. Comme toujours, votre participation est primordiale, maintenant et tout au long du processus de négociation qui s’amorce, afin d’obtenir des résultats à la hauteur de vos attentes.

Nous vous remercions de votre habituelle collaboration.

La présidente, Josée Scalabrini
Le vice-président aux relations du travail, Luc Gravel 

 
6% of survey complete.

T