Afin de renforcer la stratégie de dépistage, le ministère envisage d’autoriser les pharmaciens à superviser l’auto-prélèvement nasal.

Après cet auto-prélèvement, le pharmacien devra valider le test et remettre le résultat au patient.

L’USPO s’est opposée à cette proposition, contrairement à la FSPF, qui ne simplifiera aucunement le travail en officine.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en répondant à notre sondage.

Question Title

* 1. Je suis favorable à la réalisation des autotests supervisés en officine

Question Title

* 2. Je proposerais des autotests supervisés en officine à mes patients ? 

0 sur 2 ont obtenu une réponse
 

T