Une campagne de dénigrement de la vaccination HPV, sans fondement scientifique sérieux vient de donner lieu à une communication sur tous les medias grand public. Ces informations délivrées sans véritable débat contradictoire peuvent compromettre la campagne de vaccination pourtant envisagée dans le nouveau plan cancer.
L’efficacité démontrée de cette vaccination et l’absence d’effets secondaires majeurs significatifs sont en faveur d’une balance bénéfice–risque favorable à cette vaccination comme l’ont montré les recommandations des agences nationales et internationales en charge de la surveillance.
Face à cette campagne de désinformation, l’AFPA, l'ANPDE, le CNGOF, le CNSF, le GPIP, le GPG, Infovac, PDM, la SFCCF, SFCPCV, la SFG, la SFP, la SFC, la SMV, la SNFCP, la SPILF s’associent pour demander aux professionnels de santé concernés de soutenir la vaccination contre le papillomavirus prescrite par les médecins ou les sages femmes.

Association Française de Pédiatrie Ambulatoire
Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants
Collège National des Gynécologues Obstétriciens de France
Collège National des Sages-femmes de France
Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale
Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique
Groupe de Pédiatrie Générale
Infovac
Pédiatres Du Monde
Société Française de Carcinologie Cervico-Faciale
Société Française de Colposcopie et de Pathologie Cervico-vaginale
Société Française de Gynécologie
Société Française de Pédiatrie
Société Française du Cancer
Société de Médecine des Voyages
Société Nationale Française de Colo-Proctologie
Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française

Signaler un problème

T