Le chemin parcouru par la France ces 10 dernières années en matière d’égalité Femmes-Hommes est réel. La Loi dite « Copé-Zimmermann » a sans aucun doute favorisé une prise de conscience collective et génère des résultats probants : le nombre de femmes dans les Conseils d’Administration des sociétés du SBF 120 dépasse maintenant 30% et l’objectif de 40% en 2017 devra être atteint.

Le risque existe cependant de se satisfaire collectivement de cette mesure forte et ultravisible, qui place la France dans un rôle de modèle. Car au-delà des Conseils d’administration, le compte n’y est pas.

La présence des femmes dans les instances exécutives de direction reste très en retrait (14%) et ne progresse pratiquement pas. Aujourd’hui, au sein du CAC 40, seuls deux groupes sont dirigés par une femme. Cette situation montre qu’au-delà des causes de discrimination connues et reconnues, les entreprises françaises manquent encore de volonté stratégique pour faire réellement progresser la parité dans leurs instances, et ceci dès le management intermédiaire.

Nous, signataires de ce manifeste, considérons que l’esprit de la Loi « Copé-Zimmermann », première pierre hautement symbolique de l’édifice de la Parité Femmes-Hommes encore en construction, doit être ravivé et cultivé à tous les niveaux de notre société.

Nous, signataires de ce manifeste, nous engageons notamment pour que la parité dans les comités exécutifs soit une réalité et pour que nos entreprises se fixent comme objectif stratégique d’entretenir et consolider leur vivier de Femmes, en lesaccompagnant tout au long de leur parcours professionnel jusqu’aux plus hautes fonctions de Gouvernance, et ce au profit de toute notre économie.

Nous, signataires de ce manifeste, nous engageons à mettre en œuvre, chacun et chacune à notre niveau, les actions et process permettant d’atteindre la parité à tous les niveaux de nos entreprises existantes d’ici 2020 (comités exécutifs, cadres supérieurs, cadres, salariés), mais également au sein de nos futures entreprises en soutenant l’entrepreneuriat au féminin.

Nous, signataires de ce manifeste, appelons solennellement l’Etat, les collectivités territoriales ainsi que tous les acteurs de la société civile à s’engager plus avant pour que l’évolution professionnelle des femmes se fasse à égalité avec celle des hommes.

*
Vous souhaitez soutenir ce manifeste ?
qui a été remis et signé le 30 juin dernier par Laurence ROSSIGNOL, Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des Femmes

A noter : votre adresse e-mail restera strictement confidentielle et sera utilisée par PWN-Paris pour vous tenir informé des suites données à ce manifeste.

T