Présentation de l'alerte

Madame, Monsieur, cher-e Réserviste sanitaire,

Vous êtes enregistré-e dans la Réserve sanitaire comme IDE, IBODE, PUER ou SAGE-FEMME et c'est à ce titre que nous vous écrivons.

Situation
L’île de Mayotte connaît depuis plusieurs semaines des mouvements de contestation. Celles-ci ont des répercussions sur le centre hospitalier de Mamoudzou, qui est désormais en difficultés. 

Le ministère chargé de la Santé vient de décider de mobiliser la Réserve sanitaire pour soutenir la continuité des soins.

Date, durée
La présente alerte concerne uniquement la PREMIÈRE ROTATION pour laquelle nous avons besoin de départs IMMÉDIATS ou quasi immédiats, pour une durée d'une quinzaine de jours.

Les premières candidatures seront analysées au cours des journées de dimanche et lundi, pour organiser le départ des premiers réservistes lundi. Compte tenu des disponibilités limitées de vols, un deuxième départ sera organisé mardi, et un troisième mercredi. 

Si vous pensez pouvoir vous libérer entre lundi et mercredi, pour une durée de 15 jours, merci de nous répondre via cette alerte.

Si la mission devait se prolonger, nous lancerions une nouvelle alerte. Aussi, si vous n'êtes pas disponible immédiatement merci de NE PAS RÉPONDRE, pour ne pas alourdir notre travail de traitement de vos réponses.

Activité : IBODE, PUER, SF
Il s’agit d'aider les équipes sur place à faire face temporairement à l'activité et d’assurer la sécurité des soins dans plusieurs services. Pour le moment, nous recherchons exclusivement :
- des IBODE ou à défaut IDE exerçant habituellement en bloc (IBO)
- des infirmiers de puériculture (IPDE) ou à défaut IDE exerçant habituellement en pédiatrie/néonat
- des sages-femmes
- des sages-femmes échographistes

Comme toute mission Réserve sanitaire, cette mission demande une adaptabilité importante et des compétences professionnelles solides.

Aptitude médicale
La mission exige une aptitude au travail debout, en climat chaud et dans un contexte bruyant.

Nous rappelons comme d'habitude qu'il n’est pas possible pour un ou une réserviste en arrêt de travail ou en mi-temps thérapeutique d’être envoyé en mission.

Les personnes volontaires devront être à jour des vaccins imposés pour entrer dans la Réserve sanitaire, les mêmes que ceux demandés pour tout exercice en établissement de santé ou d’hébergement (hépatite B, diphtérie, tétanos, poliomyélite). 

Par ailleurs, compte tenu de la recrudescence de cas de coqueluche sur l’île, il est conseillé de faire vérifier son statut vaccinal et se faire prescrire un rappel si nécessaire. Pour mémoire, le schéma vaccinal de la coqueluche prévoit, pour les professionnels de santé un rappel à 25, 45 et 65 ans.

Concernant le paludisme, en raison de la durée de la mission (plus de 7 jours) les autorités recommandent la prise d’un traitement prophylactique, sur place et au retour. Ce médicament est soumis à prescription médicale et n’est pas remboursé par l’Assurance maladie. Afin d’éviter l’avance de frais, nous fournirons gratuitement, lors du briefing, les boites de Malarone© nécessaires aux réservistes mobilisés, sur présentation d’une ordonnance. 

Passeport
Bien que se déroulant en France, l'acheminement peut donner lieu à escale à l'étranger. Pour ces vols, que nous cherchons à limiter, le passeport est obligatoire.

T