Les sondages pour les nuls

Concevez des sondages, collectez des réponses et analysez des données comme un professionnel.

Meilleures pratiques pour chaque étape de la création d’un sondage

Vous souhaitez créer un sondage pour obtenir du feedback de vos clients, évaluer les compétences de vos employés ou planifier un événement ? Commencez par revoir les principes fondamentaux de la science des sondages. Découvrez nos astuces et meilleures pratiques pour garantir le succès de votre prochain sondage !

Dix bonnes pratiques pour créer des sondages efficaces

1. Définissez un objectif précis et raisonnable pour votre sondage.

Quʼentendons-nous par « précis et raisonnable » ? Prenons un exemple : vous souhaitez comprendre pourquoi vos clients se détournent si rapidement de votre marque. Plutôt que de chercher à « mieux comprendre la satisfaction client », formulez votre objectif de manière plus concrète : « Je veux identifier les principaux facteurs, internes ou externes, qui poussent nos clients à nous préférer une autre marque. »
Une fois votre objectif défini, utilisez-le pour déterminer les principales questions à poser.

2. Gardez les questions dʼordre personnel pour la fin.

Envisagez votre sondage comme une conversation.
Commencez-vous vos conversations en demandant lʼâge de votre interlocuteur ? Probablement pas. Vous débutez sans doute plutôt par des banalités, avant dʼaborder progressivement des sujets plus personnels. Adoptez la même approche pour vos sondages : démarrez avec des questions directes et génériques, puis posez des questions de plus en plus personnelles (souvent sous la forme de questions sociodémographiques).

3. Attention à la longueur de votre sondage.

Souvent, les participants répondent à votre sondage pour vous rendre service. La moindre des choses est de respecter leur temps plutôt que de le monopoliser sans raison. Vous obtiendrez des taux dʼachèvement plus élevés ainsi que des réponses plus réfléchies.

4. Posez principalement des questions fermées.

Les questions fermées sont des questions pour lesquelles vous proposez des choix de réponse prédéterminés, comme les questions à choix multiple, ou des cases à cocher. Les participants nʼont plus quʼà sélectionner leur réponse parmi les propositions. Non seulement vous leur facilitez la tâche mais vous vous facilitez également l'analyse des résultats.

Les questions ouvertes (également appelées « questions à réponse libre ») demandent un effort de formulation aux participants et donc un peu plus de temps. Limitez-vous à une ou deux questions ouvertes, que vous placerez plutôt vers la fin de votre sondage.

5. Envisagez de proposer une incitation ou récompense aux participants de votre sondage.

L'offre d'une récompense en fin de sondage peut vous aider à obtenir plus de réponses. Vous pouvez par exemple offrir une carte-cadeau ou une participation à un tirage au sort à tous les participants qui terminent votre sondage. Consultez notre article dédié pour découvrir les différents types dʼincitations et comment les utiliser à bon escient.

6. Évitez les questions biaisées.

Ne laissez pas transparaître vos propres opinions dans la formulation des questions ; en dʼautres termes, la réponse ne doit pas se trouver dans la question ! Vous risqueriez dʼinfluencer les participants et dʼobtenir des réponses qui ne reflètent pas leur propre expérience.

Par exemple, au lieu de demander « Les recommandations des sympathiques représentants de notre service clients ont-elles été utiles ? », préférez plutôt «  Les recommandations des représentants de notre service clients ont-elles été utiles ? ».

7. Équilibrez les choix de réponse.

Si vos choix de réponse sont orientés ou mal équilibrés, vos résultats ne seront pas fiables. Reprenons notre question du point précédent : « Les recommandations des représentants de notre service clients ont-elles été utiles ? ».
Les choix de réponse ci-dessous sont considérés comme orientés, car trop positifs :

a. Très utiles
b. Utiles
c. Ni utiles, ni inutiles

Des choix de réponse équilibrés seraient :

a. Très utiles
b. Utiles
c. Ni utiles, ni inutiles
d. Inutiles
e. Très inutiles

8. Évitez les questions qui impliquent des notions dʼabsolu, ou les questions « tout ou rien ».

Les notions dʼabsolu sont exprimées par des mots tels que « toujours », « tout » ou « chaque ». La formulation de ces questions amène des réponses trop tranchées, qui empêchent les participants de nuancer leur propos.

Par exemple :

« Prenez-vous toujours un petit-déjeuner ? »
a. Oui
b. Non

Vous ne pourrez pas identifier les participants qui ne prennent leur petit-déjeuner que fréquemment, de temps en temps ou à lʼoccasion avec une question formulée de la sorte.

9. Évitez les questions à deux volets, ou questions doubles.

Les questions à deux volets demandent aux participants dʼévaluer deux aspects en même temps.

Par exemple :

« Comment évaluez-vous la qualité de notre produit et de notre service client ? »

Comment les participants sont-ils censés répondre à cette question ? Doivent-ils évaluer la qualité du produit ou la qualité du service client ? Cette confusion peut les pousser à ignorer la question, voire à abandonner votre sondage.
Limitez votre question à un seul sujet ou créez deux questions distinctes si vous voulez évaluer chacun des deux aspects.

10. Testez votre sondage avant de lʼenvoyer.

Il nʼy a rien de plus frustrant que de se rendre compte, une fois le sondage envoyé, quʼil manque une question ou des choix de réponse importants pour lʼune des questions posées. Les résultats que vous recevrez risquent de ne pas correspondre à vos attentes et vous n'aurez pas les réponses à vos questions.
Pour éviter ce genre de déconvenues, prévisualisez votre sondage, ou mieux encore, partagez-le avec dʼautres personnes. Elles pourront plus facilement repérer des erreurs qui vous ont échappé.

Vous voulez en savoir plus sur les bonnes pratiques pour rédiger vos sondages ? Retrouvez nos nombreuses ressources pour vous aider à créer des sondages comme un pro.
(La plupart de ces articles ne sont actuellement disponibles qu'en anglais.)

Comment obtenir des réponses à un sondage ?

Une fois votre sondage créé de façon claire et lisible, il est temps de convaincre les gens dʼy répondre. Par où commencer ? Vous savez à quelles personnes vous souhaitez envoyer votre sondage, mais comment le leur faire parvenir ?

Pour vous assurer que vos données sont statistiquement significatives, vous devez tout d'abord décider du nombre de personnes qui devraient participer au sondage et déterminer comment vous y prendre pour obtenir un échantillon représentatif de la population. Ensuite, pour atteindre les bonnes personnes, vous devez également choisir le mode de sondage approprié (enquête d’opinion par téléphone, questionnaire papier, entretien en personne ou sondage en ligne) pour votre population cible.

Vous y êtes presque ! Prenez toutefois le temps de tester votre sondage avant de l’envoyer. Assurez-vous que vos questions sont claires et que le branchement conditionnel, l’attribution aléatoire des questions et la conception globale sont fonctionnels. Envoyez votre sondage à un ami, ou faites un test directement auprès d'un échantillon de votre population cible pour affiner votre approche et anticiper d'éventuels problèmes.

Vous avez toutes les cartes en main pour réaliser un sondage de qualité. Il ne vous reste plus qu'à le créer dans SurveyMonkey à l'aide de la vidéo ci-dessous !
(vidéo en anglais)

Retrouvez d'autres conseils pour collecter les données dont vous avez besoin dans les articles ci-dessous.
(Certains de ces articles ne sont actuellement disponibles qu'en anglais.)

Comment analyser votre sondage ?

Bravo ! Vos réponses sont arrivées à bon port ! Et maintenant ? Évaluations et prédictions de qualité riment avec données de qualité, vous devez donc vous assurer que vos données sont fiables avant de les trier et de les analyser pour en tirer les conclusions.

Tous les participants ont-ils terminé à votre sondage ? Ont-ils sauté trop de questions au point de fausser vos résultats ? Ont-ils vraiment réfléchi à leurs réponses ou ont-ils répondu au hasard ? Identifiez les incohérences pour garantir la fiabilité de vos résultats.

Essayez ensuite de répondre aux questions que vous vous êtes posées au moment de créer votre sondage. Effectuez une analyse de texte pour tirer des conclusions de vos questions ouvertes. Filtrez et croisez vos résultats pour déterminer si les réponses données par différents segments de la population (hommes et femmes par exemple) se distinguent d’une manière particulière.

Une fois les données pertinentes identifiées, il ne reste plus qu'à les présenter de manière plaisante et efficace. Que vous rédigiez un rapport complet destiné à définir la stratégie marketing de votre entreprise ou que vous cherchiez les « J’aime » sur Facebook avec des résultats de sondage surprenants, l'idée est de proposer une présentation précise et bien renseignée. Évitez les pièges de l’analyse comme la généralisation ou la déformation des données, et envisagez d’apporter des explications alternatives aux réponses des participants.

Enfin, vous pouvez documenter l'ensemble du processus de création de votre sondage pour permettre à d'autres personnes de le réutiliser. Renvoyez votre sondage pour effectuer une analyse longitudinale (ou un benchmarking) et observer l’évolution des réponses des participants.

Toujours avec nous ? Jetez un œil aux articles ci-dessous pour en savoir plus sur l'analyse des réponses.
(La plupart de ces articles ne sont actuellement disponibles qu'en anglais.)

Si pour vous une image vaut mieux que 1 000 mots, retrouvez notre vidéo ci-dessous.
(vidéo en anglais)

Comment SurveyMonkey peut vous aider aujourd'hui ?

Nos performants outils de sondage en ligne facilitent la création de sondages ainsi que la collecte de réponses, et transforment vos données en conclusions. Découvrez notre visite virtuelle ou inscrivez-vous pour commencer dès aujourd'hui !

Réveillez votre curiosité avec SurveyMonkey