ConnexionS'inscrire
Résultats du blog
Affichage de 0 résultats sur 0
Persévérez ! Votre curiosité finira par payer.

Est-ce déplacé d’envoyer des sondages pendant la crise du coronavirus ?

Est-ce déplacé d’envoyer des sondages pendant la crise du coronavirus ?

Qu’est-ce qui est approprié en temps de crise ?

Plus encore que les instructions du gouvernement pour combattre la pandémie, il semble que les règles d’étiquette et de courtoisie aient changé du jour au lendemain.​

Alors que nous nous habituons à cette nouvelle façon de vivre et de travailler, il n'est pas inutile de redéfinir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas en cette période de distance sociale, de télétravail et d’anxiété grandissante sur l’état du monde.

Dans cet esprit, plusieurs clients de SurveyMonkey ont contacté notre équipe d’assistance pour lui poser des questions à la fois simples, mais complexes : est-ce acceptable d’envoyer des sondages aux employés alors qu’ils ont d’autres préoccupations ? Peut-on décemment demander aux gens comment le coronavirus affecte leur vie ?​

En un mot comme en cent, la réponse est « oui », mais ce n'est pas tout à fait aussi simple.

Est-ce déplacé d’envoyer des sondages pendant la crise du coronavirus ? Nous avons posé la question !​

Le nombre de personnes ayant participé à des sondages sur la plateforme SurveyMonkey n’a pas vraiment évolué depuis le début de la crise. Les gens continuent à répondre à des questions sur leur travail, les produits et services qu'ils utilisent ou encore les formations qu'ils suivent comme d'habitude, avec peut-être juste une petite recrudescence de sondages dédiés aux happy hours virtuels.

Pour préciser cette tendance, nous avons demandé à 546 participants de notre panel mondial de consommateurs SurveyMonkey Audience si cela les dérangeait de répondre à des sondages pendant la crise du coronavirus. Voici leurs réponses :​

  • 95 % assurent que cela ​ne change quasiment rien à leur volonté de répondre à des sondages par rapport à il y a 3 semaines. 85 % déclarent répondre à au moins autant, voire plus de sondages qu’avant.
  • 95 % des participants estiment tout à fait normal que les entreprises avec lesquelles ils travaillent (en tant que client) envoient des sondages dans le contexte actuel.
  • Du côté des employés, 86 % des participants trouvent logique ou tout à fait logique que leur employeur leur envoie des sondages pendant cette crise sanitaire. Pour 27 % d’entre eux, les employeurs devraient même en envoyer plus alors que seulement 6 % souhaiteraient en recevoir moins.​

Pendant cette période de confinement où les rencontres directes sont fortement déconseillées, il est tout à fait acceptable de communiquer, voire de surcommuniquer à l’aide des outils dont vous disposez.​

Consultez notre page de ressources sur le coronavirus
Découvrez les données de nos équipes de recherche sur les réactions de la population face à la crise du coronavirus, retrouvez des modèles de sondage conçus pour vous aider à poser des questions sur la pandémie, et profitez de réductions pour les étudiants, les éducateurs et les ONG dans ce contexte éprouvant.
Ressources

Est-il déplacé d'envoyer des sondages sur le coronavirus ? Nos données disent « non ».

Vous n’êtes pas seul(e) à vous demander comment les gens gèrent cette période d’incertitude. Le graphique ci-dessous montre le nombre de sondages envoyés contenant les mots « COVID » ou « corona » dans le titre sur les trois derniers mois (nous avons anonymisé et agrégé les données dans le souci de préserver la confidentialité des utilisateurs).

Graphique augmentation sondages coronavirus envoyés

​Comme vous pouvez le constater, nos utilisateurs sont passés de quasiment zéro sondage sur le coronavirus à presque 2 500 sondages par jour contenant les termes « corona » ou « COVID » dans le titre, au 19 mars. La baisse après le premier pic est due au weekend, historiquement moins prolifique en termes d'envoi de sondage.

L’intérêt porté à ce sujet est impressionnant, et même un peu effrayant. Serions-nous si inquiets, voire obsédés par cette crise ?

​À SurveyMonkey, nous choisissons de voir les choses un peu différemment : nos utilisateurs souhaitent vraiment en savoir plus sur la manière dont les populations réagissent en cette période éprouvante.

La distance physique qu’il nous est demandé de respecter rend difficile le contact avec les personnes qui comptent pour nous : amis, élèves, collègues, employés et clients. Nos clients utilisent les sondages pour connaître le sentiment de ces personnes, pour s’assurer qu’ils sont soutenus et pour mieux comprendre leur expérience.​

Si vous vous demandez encore s’il est judicieux d’envoyer des sondages aux gens qui sont importants pour vous pour savoir comment ils vivent cette crise, la réponse est un « oui » franc et massif.