ConnexionS'inscrire
Résultats du blog
Affichage de 0 résultats sur 0
Persévérez ! Votre curiosité finira par payer.
Tendances

Nous sommes de plus en plus accros à notre téléphone, en voici la preuve

Nous sommes de plus en plus accros à notre téléphone, en voici la preuve

Il est 7:30 lorsque retentit un son on ne peut plus familier : l'alarme de votre téléphone.

Vous l'éteignez d'un geste prompt et poussez un soupir de soulagement lorsqu'elle se tait. Confortablement installé, le téléphone calé face à vous, vous commencez à consulter vos emails.

Après avoir répondu aux messages les plus urgents, vous vous accordez un petit détour par les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, la totale !

Et ça, ce n'est que le rituel du réveil. Imaginez le nombre de fois où vous sollicitez votre téléphone au cours d'une journée entière !

Pour aller dans le concret, nous avons interrogé 412 personnes via SurveyMonkey Audience sur l'usage qu'elles faisaient de leur téléphone.

Voici ce qu'elles nous ont répondu, entre 2 SMS et 3 snapchats :

Que voulez-vous savoir ?
Utilisez SurveyMonkey Audience pour tester vos idées auprès de votre marché cible. 
Commencer

Il semble que notre téléphone offre d'infinies possibilités...

À quoi nous sert notre téléphone au quotidien ?

  • Lire/écrire des SMS (87 %)
  • Lire/écrire des emails (76 %)
  • Se réveiller (76 %)
  • Consulter/communiquer sur les réseaux sociaux (64 %)
  • Lire les informations/des blogs (60 %)
  • Faire du shopping (57 %)
  • Écouter de la musique (56 %)

Face à une telle diversité d'utilisations, on comprend facilement pourquoi les ventes d'ordinateurs portables ont chuté et pourquoi les librairies et les centres commerciaux sont sur le déclin.

Cette tendance à utiliser notre téléphone pour à peu près tout va-t-elle perdurer ? Très probablement. Les jeunes adultes (18-29 ans) utilisent leur téléphone plus souvent que les autres tranches d'âge dans les cas cités ci-dessus, mais également pour leurs opérations bancaires en ligne (72 %), jouer à des jeux (65 %), répondre à des sondages (55 %) et regarder des vidéos/films (50 %).

Oral ou écrit ? Les commandes vocales gagnent du terrain.

L'usage des commandes vocales s'est généralisé. Près de la moitié des propriétaires de téléphone ont recours à cette fonctionnalité, mais la surprise vient de la fréquence et de la façon dont ils l'utilisent.

Selon notre enquête, 45 % des personnes y ont recours au moins une fois par semaine et 16 % au moins une fois par jour, plus spécifiquement les hommes (66 %) et les jeunes adultes (57 %) l'utilisent au moins une fois par semaine.

Les utilisations des commandes vocales sont variées, voici les plus répandues :

  • SMS (54 %)
  • Recherches sur le Web (53 %)
  • Appels (49 %)

Vous êtes réveillé ? Vous avez probablement déjà consulté votre téléphone.

Dormez-vous avec votre téléphone près de vous ? Nous avons constaté que la plupart des gens le font.

Nous avons également appris que consulter son téléphone est le premier réflexe pour nombre de personnes juste après s'être réveillées, avant même de boire un café ou de se brosser les dents.

C'est particulièrement vrai chez les jeunes adultes (65 %) et pour celles et ceux qui utilisent leur téléphone pour se réveiller (58 %). Et pour les jeunes adultes qui utilisent leur téléphone en guise de réveil ? Le pourcentage grimpe à 75 %.

Prêt à « aller loin » pour protéger son téléphone

Un jour ou l'autre, vous finirez par faire tomber votre téléphone. Sur le sol, le trottoir, ou comble de malchance, dans les toilettes.  

L'irrémédiable chute se soldant souvent par un écran fissuré, voire brisé, la majorité des propriétaires de téléphone (66 %) investissent dans une coque de protection, les jeunes adultes étant particulièrement prudents (73 %).

Jusqu'où iriez-vous pour ne pas perdre votre téléphone ?

Supposons que vous êtes sur le quai d'une gare et qu'une soudaine bourrasque de vent vous arrache le téléphone des mains et le plaque sur les rails.

Vous vous précipitez sur la voie ferrée pour le ramasser ? Vous allez chercher un agent pour demander à le récupérer ? Ou vous l'abandonnez à son triste sort ?

Confrontés à cette situation, 39 % des participants ont choisi la première option. Notre détermination à prendre des (gros) risques pour protéger notre téléphone révèle qu'il s'agit d'un de nos biens les plus précieux.

Pour nombre d'entre nous, notre téléphone est « notre tout » : il nous réveille, nous donne les dernières informations, nous permet de faire du shopping, nous connecte aux autres... et la perspective de le perdre nous fait dépenser plus et parfois agir en dépit du bon sens.

C'est tout pour le moment ! Reposez un peu vos yeux si vous avez lu cet article sur votre téléphone...